Panier: 0

60 ans de journalisme littéraire t.1

60 ans de journalisme littéraire t.1 Les années "Combat"

EN LIBRAIRIE LE 21 NOVEMBRE 2018

Ce premier tome, préfacé par Tiphaine Samoyault, rassemble l’intégralité des textes littéraires de Maurice Nadeau parus entre 1945 et 1952 dans le journal Combat d’Albert Camus, La Revue internationale de Pierre Naville, l’hebdomadaire Gavroche et la revue du Mercure de France. Soixante ans de journalisme littéraire relate un itinéraire hors du commun où édition, journalisme littéraire et batailles d’idées sont étroitement mêlés pour définir en creux une personnalité. Les années Combat c’est Sade, Gide, Léautaud, Artaud, Giono, Malraux, Céline, Cendrars, Sartre, Camus, Miller, Queneau, Blanchot, Genet, Cioran, Beckett, Barthes, Bataille, Char ou Michaux. Plus qu’un recueil, c’est la première étape de l’évolution du monde littéraire qui s’affiche au lendemain de la Libération. ISBN 9782862312620 1480 pages, prix public 39 €

Un tome II sera prochainement consacré aux années de la revue Les Lettres Nouvelles (1953-1966). Le tome III couvrira les années de La Quinzaine littéraire (1966-2013).

Maurice Nadeau (1911-2013) a commencé en 1945 sa carrière de journaliste à Combat, le quotidien d’Albert Camus et Pascal Pia. Il y a dirigé une page littéraire hebdomadaire de 1946 à fin 1951. Critique littéraire à l’Express puis à France Observateur, il fut aussi directeur de collection chez Corrêa où il a fait connaître Malcolm Lowry, Henry Miller et Laurence Durrell. Tout en animant sa revue,"Les Lettres Nouvelles", de 1956 à 1976, il a poursuivi son travail de découvreur chez Julliard (Bruno Schulz, Witold Gombrowicz, Georges Pérec) puis chez Denoël (Walter Benjamin, Hector Bianciotti, Varlam Chalamov, Angelo Rinaldi, Leonardo Sciascia) avant de fonder sa propre maison d’édition. Il y a édité notamment parmi les plus connus, Thomas Bernhard, J.?M. Coetzee, Soazig Aaron, Michel Houellebecq. Fondateur de la Quinzaine littéraire qu’il a dirigé de 1966 jusqu’à sa mort en 2013, il a fédéré autour de lui un ensemble de collaborateurs qui aujourd’hui animent collectivement la revue littéraire en ligne "En attendant Nadeau".

 

 

En savoir plus...

€ 39.00

Gustave Flaubert, écrivain

Troisième édition d'un essai qui reçut lors de sa parution en 1969, le Grand prix de la critique littéraire. Il a fait l'objet de nombreuses traductions. 

Pour cette nouvelle édition, Maurice Nadeau a tenu compte des travaux critiques qui, ces dernières années, ont été suscités par la sortie du purgatoire d'un de nos plus grands romanciers. Ils confirment la place que la critique fait à Flaubert, non seulement en tant qu'initiateur du roman moderne, mais comme "écrivain exemplaire". 282 p. (1969)

En savoir plus...

€ 18.00

Histoire du surréalisme

Maurice Nadeau a rencontré avant-guerre André Breton, Benjamin Peret et de nombreux autres acteurs du Mouvement surréaliste fondé sur une conception révolutionnaire de l’homme et du monde. La force de ce court mais riche essai (écrit sous l’Occupation) tient dans la volonté d'objectivité voulue et cherchée par l'auteur, bien qu'il ne puisse cacher une empathie certaine pour le mouvement. Cet essai historique tente d'expliquer les buts poursuivis par le groupe surréaliste et en comprendre l'évolution au gré des événements politiques et économiques.

Réédition augmentée d’une Postface d’Alain Joubert. Ce dernier fait le lien entre cette histoire dont le récit s’achève avec la fin de la guerre et la résurgence du mouvement surréaliste de 1945 jusqu’en 1969, date de sa dissolution.

Maurice Nadeau, après avoir dirigé la collection des Lettres Nouvelles chez plusieurs éditeurs, est le fondateur des Editions Maurice Nadeau en 1976. Il a aussi fondé et dirigé La Quinzaine littéraire de 1966 à 2013, année de sa disparition.

En savoir plus...

€ 25.00

Journal en public

Pendant plus d'une quinzaine d'années Maurice Nadeau a tenu dans La Quinzaine littéraire un "Journal en public". Un choix de pages de ce "Journal" fait revivre l'actualité culturelle de ces dernières années telle qu'il l'a observée et ressentie. 316 p. (2006)

En savoir plus...

€ 20.00

Michel Leiris et la quadrature du Cercle

Ce petit livre a paru pour la première fois en 1963. Du vivant de Michel Leiris. Il fut le premier d'une quantité d'ouvrages qu'ont suscités un homme et une oeuvre littéraire hors du commun. Alberto Giacometti avait bien voulu l'illustrer d'un portrait de Michel Leiris. Son tirage était depuis longtemps épuisé. 127 p. (réédition 2002)

En savoir plus...

€ 14.00

Sade - L'insurrection permanente

Suivi de "Français encore un effort si vous voulez être républicains". 150 p. (réédition 2002)

En 1947, Maurice Nadeau publiait la première anthologie publique des écrits de Sade ; la vente en fut contrariée par la police au nom des bonnes moeurs. Cet ouvrage était précédé d'un essai qui fait l'objet de la présente publication. Cinquante ans après, il n'a rien perdu de sa pertinence.

En savoir plus...

€ 16.00

Soixante ans de journalisme littéraire - Les années Lettres Nouvelles

Succédant aux Années Combat (1945-1951), ce second tome de Soixante ans de journalisme littéraire, préfacé par Tiphaine Samoyault, rassemble l’intégralité des textes littéraires de Maurice Nadeau parus de 1952 à fin 1965 dans les journaux L’Observateur et L’Express, Le Mercure de France, Les Temps Modernes et sa propre revue Les Lettres Nouvelles.

Soixante ans de journalisme littéraire bénéficie du soutien du Centre National du Livre au motif qu’il représente, outre « un travail éditorial impeccable », « un outil de premier ordre pour les chercheurs qui travaillent sur l’âge d’or de la critique. » 

Soixante ans de journalisme littéraire relate un itinéraire hors du commun où édition, journalisme littéraire et batailles d’idées sont étroitement mêlés pour définir en creux une personnalité. Les années Lettres Nouvelles c’est Sade, Gide, Léautaud, Artaud, Giono, Malraux, Céline, Cendrars, Sartre, Camus, Miller, Queneau, Blanchot, Genet, Beckett, Barthes, Bataille, Simon, Char ou Michaux. 

Un recueil où s’affirme, dans la dénonciation de la torture en Algérie et la défense des écrivains contre l’étouffoir stalinien, une puissance d’analyse littéraire et politique hors du commun, durant ces années de la décolonisation, de la crise du stalinisme et de l’avènement de la société de consommation.

Un tome III couvrira prochainement les années de la parution de La Quinzaine littéraire que Maurice Nadeau a fondée et dirigée pendant 47 années (1966-2013). 978-2-86231-282-8. 1600 pages 39 €.

Maurice Nadeau (1911-2013) a commencé en 1945 sa carrière à Combat, le quotidien d’Albert Camus et Pascal Pia. Il y a dirigé une page littéraire hebdomadaire de 1946 à fin 1951. Puis critique littéraire à France Observateur et à L’Express, il fut aussi directeur de collection chez Corrêa où il a fait connaître Malcolm Lowry, Henry Miller et Lawrence Durrell. Tout en animant sa revue, Les Lettres Nouvelles, de 1956 à 1976, il a poursuivi son travail de découvreur chez Julliard (Bruno Schulz, Witold Gombrowicz, Georges Perec) puis chez Denoël (Walter Benjamin, Hector Bianciotti, Varlam Chalamov, Angelo Rinaldi, Leonardo Sciascia) avant de fonder sa propre maison d’édition. Il y a édité notamment parmi les plus connus, Thomas Bernhard, J.?M. Coetzee, Stig Dagerman, Michel Houellebecq, Mathieu Riboulet. Fondateur de La Quinzaine littéraire qu’il a dirigé de 1966 jusqu’à sa mort en 2013, il a fédéré autour de lui un ensemble de collaborateurs qui aujourd’hui animent collectivement la revue littéraire en ligne En attendant Nadeau, co-dirigée par Tiphaine Samoyault et Jean Lacoste.

 

 

En savoir plus...

€ 39.00