Panier: 0

Zerlini Gilles

Lettre à mes fantômes

Algérie 1955. Le gouvernement français qui vient de décréter l’état d’urgence, envoie le contingent pour « pacifier » l’Algérie en pleine insurrection. Le jeune appelé Ferracci débarque à Philippeville pour y découvrir l’ampleur d’une répression qui ne figurera dans aucun livre d’Histoire : massacres de populations civiles et torture systématique, avec son cortège de morts par milliers. L’auteur nous entraîne dans une œuvre de fiction bâtie sur l’expérience de ces jeunes appelés corses qui, rentrés dans leurs foyers, ne se remettront pas d’avoir participé à une telle violence. Il faut tout le talent de Gilles Zerlini pour rendre compte d’une histoire sensible, sans prendre parti entre les différents acteurs de cette tragédie, où tous sont les victimes d’une guerre injuste...

Gilles Zerlini vit à Bastia. Il est l’auteur de Mauvaises nouvelles (2012), de Chutes (2016) et de Sainte Julie de Corse et autres nouvelles (2019) parus aux éditions Materia Scritta. Épuration, paru en 2021 aux Éditions Maurice Nadeau, met en scène un épisode  dramatique de son histoire familiale. 

978-2-86231-434-1   18 €

 

 


€ 18.00 € 12.99 En savoir plus...

Maurice Nadeau

Soixante ans de journalisme littéraire - Les années Quinzaine littéraire

En librairie le 10 novembre 2022

« Il existe un « journalisme littéraire ». On s’abstiendra de le caractériser, parce qu’il nous semble avoir autant de rapports avec la littérature que la levée de plans du géomètre avec le terrain qu’il arpente. Pour nous, le seul événement qui compte, parce qu’il est le seul important, c’est le livre. Par extension, la pièce de théâtre, le film, l’exposition : l’œuvre. Rêvée, conçue, imaginée, façonnée par certains hommes en vue d’autres hommes, et close sur son secret, mystérieuse, aux pouvoirs difficilement définissables. Telle qu’en elle-même, hors des adultérations du commerce, des entraînements de la mode, des appels de la publicité. L’œuvre vaut toujours plus que le bien, ou le mal, qu’on dira d’elle. La forme de journalisme que nous avons choisie est d’inviter à y aller voir, de jeter un mouvant pont de lianes entre elle et le public. »  Maurice Nadeau (avril 1979)

Succédant aux Années Combat (1945-1951), et aux Années Lettres Nouvelles (1952-1965), ce troisième tome de Soixante ans de journalisme littéraire rassemble l’intégralité des textes littéraires de Maurice Nadeau, parus de 1966 à 2013, dans La Quinzaine littéraire, ainsi que ceux de sa revue Les Lettres Nouvelles de 1966 à 1976.  ISBN  978-2-86231-289-7  1824 pages, Index et sommaire des oeuvres chroniquées de l'ensemble de la publication (Tome 1 à 3)

Maurice Nadeau (1911-2013) a commencé en 1945 sa carrière à Combat, le quotidien d’Albert Camus et Pascal Pia. Il y a dirigé une page littéraire hebdomadaire de 1946 à fin 1951. Puis, critique littéraire à France Observateur et à L’Express, il fut aussi directeur de collection chez Corrêa où il a fait connaître, entre autres, Malcolm Lowry, Henry Miller, Lawrence Durrell...?Tout en animant sa revue, Les Lettres Nouvelles, de 1956 à 1976, il a poursuivi son travail de découvreur chez Julliard (Bruno Schulz, Witold Gombrowicz, Georges Perec...) puis chez Denoël (Walter Benjamin, Hector Bianciotti, Varlam Chalamov...) avant de fonder sa propre maison d’édition. Il y a édité notamment, parmi les plus connus, Thomas Bernhard, J.?M. Coetzee, Stig Dagerman, Michel Houellebecq. Fondateur de La Quinzaine littéraire qu’il a dirigé de 1966 jusqu’à sa mort, en 2013, il a fédéré autour de lui un ensemble de collaborateurs qui aujourd’hui animent collectivement la revue littéraire en ligne En attendant Nadeau.

Préface de Tiphaine Samoyault.

 


€ 49.00 € 29.00 En savoir plus...

Ervé

Écritures carnassières

En librairie depuis 7 avril 2022 (Collection À Vif)

« Depuis longtemps je taquine la rue. Aujourd’hui encore. Guidé par mes failles, mes blessures, j’arpente trottoirs bitumeux ou sentiers poussiéreux. Partout le même bitume. Partout les mêmes poussières âcres. Ô comme j’aimerais trouver un trou de verdure où chante une rivière mais je ne suis pas ce dormeur. J’ai cependant deux douleurs dans le dos qui me font dire que je n’étais pas de taille et que vous m’avez vaincu avec vos mots. J’ai perdu. Oui. Je me suis perdu. »

Au travers de ces fragments d’une vie en éclats, de cette écriture tout à la fois vibrante, poétique et carnassière, se déploient la noirceur et les instants de grâce d’un céleste parmi les clochards de Paris.

Ervé vit dans la rue. Et celle-ci l’habite. Il traîne avec lui le fardeau d’une mal enfance et, entre colère, tristesse et mélancolie, il écrit. Écritures carnassières est sa première publication. 

 Filmé par Delphine Chaume, son éditrice, il s'exprime aussi sur notre chaîne Youtube (1' 43").


€ 17.00 € 12.99 En savoir plus...

Sabine Huynh

Elvis à la radio

En librairie le 22 octobre 2022 Collection À Vif.

Aucune histoire n’est simple et sans doute pas celle-ci. Née a Saïgon au Vietnam, la narratrice quitte ce pays en guerre durant sa petite enfance avec sa famille, pour venir vivre en France. Certains d’entre eux, comme elle, ont perdu la mémoire. Les souvenirs d’enfance la fuient, la poussant à plonger dans les eaux glacées de l’oubli, à se perdre dans les méandres qui l’ont construite pour retrouver son histoire à travers la folie et la rage des parents, la faim, l’abandon, la rue, la misère, l’écho des bombes au Vietnam assourdi par les chansons d’Elvis à la radio… 

Sabine Huynh est née en 1972 à Saïgon au Vietnam. Elle a grandi en France et à vécu en Angleterre, aux États-Unis, au Canada et en Israël. Traductrice de poésie, elle a publié entre autres un roman, un recueil de nouvelles et de nombreux recueils de poèmes. Elvis à la radio, ISBN 978-2-86231-453-2, 304 pages, 22 € . 

 


€ 22.00 € 12.99 En savoir plus...

Soazig Aaron

Le Non de Klara

En librairie depuis le 22 septembre 2022. Collection Poche Maurice Nadeau, 208 pages, 9,90 €

Ce récit se présente sous la forme d’un journal, celui d’Angelika, l’amie et belle-sœur de Klara qui revient d’Auschwitz à Paris en 1945. Le journal s’organise autour de la parole de Klara qui, jour après jour, pendant un mois, dévoile ce qu’elle a vécu. Pas de lamentations, mais elle dit froidement, avec force et violence, sa stupeur et sa colère permanente, son incapacité à accepter les codes de la vie redevenue normale. 

Le Non de Klara a reçu la Prix Goncourt du premier roman en 2002, le Prix Emmanuel Roblès de la ville de Blois et, en 2004, le Grand Prix des Libraires.  Publié en allemand (Klara nein), Le Non de Klara a reçu le Geshwister-Scholl-Preis en 2004. Soazig Aaron a publié un second roman, La Sentinelle tranquille sous la lune en 2010 (Gallimard). ISBN 978-2-86231-441-9


€ 9.90 En savoir plus...

Jean Metellus

Au pipirite chantant (poche)

Au pipirite chantant en librairie depuis le 20 septembre 2022. Collection Poche Maurice Nadeau. ISBN 978-2-86231-433-4, 190 pages, 9,90 €.  Préface de Claude Mouchard 

Paru la première fois en 1975 dans la revue Les Lettres Nouvelles, ce recueil de poésies Au pipirite chantant  figurait, soigneusement annoté, sur la table de chevet d’André Malraux au moment de sa mort. Son auteur encore inconnu était Jean Métellus, un Haïtien exilé, médecin en banlieue parisienne.

Par la suite, Jean Métellus a mené une carrière de romancier et Au pipirite chantant est devenu un classique de la poésie française, de la poésie antillaise et de la poésie francophone en général. Le voici pour la première fois édité en collection de poche.

Jean Métellus est né à Haïti en 1937 et est décédé à Paris en 2014. Surtout connu pour son œuvre poétique, il a reçu en 2006 le Grand Prix international Léopold Sédar Senghor de poésie de langue française et, en 2007, le Grand prix de poésie de la Société des gens de lettres pour l’ensemble de son œuvre.

 


€ 9.90 En savoir plus...