Panier: 0

Pavel Vilikovsky

Autobiographie du mal

(Mars 2019)

Après le coup d’État communiste de février 1948, qui mit fin à la démocratie tchécoslovaque, nombreux sont ceux qui cherchent à fuir vers l’Allemagne ou vers l’Autriche. L’Autriche, à cette époque est divisée en zone russe et zone occidentale.

Karsten, réfugié dans la zone américaine puis attiré dans la zone russe, est kidnappé pour finir entre les mains de la Police secrète d’État (la StB) à Bratislava. Sa femme et ses fils qui devaient le rejoindre dans la zone américaine, sont tombés aussi dans un piège monté par la StB pour capturer ceux qui voulaient quitter le pays. Un policier Hálek lui propose un marché : espionner ses relations contre la libération de sa famille. Engagé dans un jeu de dupes sans fin, pour obtenir la certitude que sa famille a bien été libérée, Karsten finit par à son tour commettre l’irréparable.

Autobiographie du mal  qui met en scène cette confrontation fatale, n’est pas sans rappeler l’atmosphère du Zéro et l’infini de Koestler. 186 p. 978-2-86231-277-4  21 €

 

Écrivain slovaque, auteur d’une quinzaine de livres, Pavel Vilikovský (né à Paladuska en 1941) est un écrivain célèbre dans son pays. En 1997, les éditions Maurice Nadeau ont publié Un cheval dans l’escalier, un roman sur le « mentir-vrai » écrit quelques mois avant la chute du communisme dans son pays. Autobiographie du mal (Vlastný životopis zla) a été publié en 2009 en Slovaquie.


En savoir plus...

Renata Ada-Ruata

Les Choix de Lara

Les Choix de Lara est un récit à plusieurs voix. Celle de Janet, une Américaine sur les traces du passé de sa mère peintre décédée, Lara Smith, celle du journal d’un écrivain, Giuseppe Messina, ancien amant de Lara, celle d’un narrateur qui met en perspective la figure de Medhi, immigré tunisien travaillant sur les chantiers navals de Toulon. Le brouillon d’une lettre de rupture écrite par sa mère amène Janet en France et la lance dans une enquête sur ces trois personnes. Petit à petit se dessinent les traits d’une histoire commune – au lendemain de la Guerre d’Algérie et sur fond de bouillonnement social et artistique des années 60 – où la passion amoureuse s’est confrontée aux préjugés.

Renata Ada-Ruata a émigré en France en 1951, son père était tailleur de pierre.  Elle a fait ses études à Paris, y a travaillé et vécu. Après avoir passé plusieurs années à l’étranger, elle vit à présent entre la France et l’Italie. Les choix de Lara est son sixième roman publié. Son premier roman, Elle voulait voir la mer... Prix Populiste 1986, réédité en 2018 par les éditions Maurice Nadeau, a été adapté pour France Culture. En janvier 2019 l’éditeur italien, La Memoria del Mondo, a fait paraître Progetti Spaesati, un coffret contenant poèmes, dessins et aquarelles. 


En savoir plus...